Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rencontre

avec

Michèle Audin

mercredi 24 février 2016 à 18 h 30

pour son roman

Mademoiselle Haas

(Éditions l’Arbalète/Gallimard, janvier 2016)

haas.jpg

Mademoiselle Haas est une et multiple, éclatée en plusieurs portraits de jeunes femmes dans le Paris des années trente, elle est ouvrière, journaliste, bonne, couturière, sage-femme, militante…
Insensiblement, le climat change, les tensions s’insinuent dans le quotidien et les petites histoires prennent leur place dans la grande.

Mademoiselle Haas, façon puzzle, c’est un regard plein d’empathie sur une époque et sur la condition féminine, un traitement sensible de l’histoire « avec sa grande hache », pour citer Georges Perec.


Michèle Audin est mathématicienne et membre de l’Oulipo. Elle a déjà publié Une vie brève (l’Arbalète/Gallimard, 2013) et Cent vingt et un jours (l’Arbalète/Gallimard, 2014).

Lundi poésie

Rencontre avec
Jean-Pierre Siméon

lundi 22 février 2016 à 18 h 30

pour son essai

poésiesauve.jpg

(Éditions LE PASSEUR, collection Hautes Rives ; la première édition est parue en mai 2015).

     « Depuis les temps immémoriaux, dans toutes les civilisations, dans toutes les cultures, orales ou écrites, il y eut des poètes au sein de la cité. Ils ont toujours fait entendre le diapason de la conscience humaine rendue à sa liberté insolvable, à son audace, à son exigence la plus haute. Quand on n’entend plus ce diapason, c’est bien la cacophonie qui règne, intellectuelle, spirituelle et morale : le symptôme d’un abandon, d’une lâcheté et bientôt d’une défaite.
     « Pour Jean-Pierre Siméon, il est urgent de restituer à notre monde sans boussole la parole des poètes, rebelle à tous les ordres établis. Pas de malentendu : si la poésie n’est pas la panacée, si elle n’offre pas de solutions immédiates, elle n’en est pas moins indispensable, d’urgente nécessité même, parce que chaque poème est l’occasion, pour tous sans exception, de sortir du carcan des conformismes et consensus en tous genres, d’avoir accès à une langue insoumise qui libère les représentations du réel, bref de trouver les voies d’une insurrection de la conscience. » (Présentation de l’éditeur.)

     Jean-Pierre Siméon est l’auteur d’une vingtaine de recueils de poésie, mais également de romans, de livres pour la jeunesse et de pièces de théâtre, pour lesquels il a obtenu de nombreux prix. Il est aujourd’hui directeur artistique du Printemps des Poètes et poète associé au Théâtre national populaire.

Vernissage et dédicaces

ExpoSandra.jpg

Sandra Poirot Chérif s’installera dans notre rayon jeunesse

vendredi prochain, 12 février 2016,

de 16 h 30 à 19 h

pour dédicacer à vos enfants les nombreux albums dont elle est l’auteur ou l’illustratrice.

Ce jour-là, vous sera dévoilée une exposition d’originaux et de sérigraphies de Sandra Poirot Chérif, que vous pourrez visiter jusqu’au samedi 5 mars.

Rencontre avec Chandeigne

Jeudi 17 décembre 2015 à 18 h 30

MICHEL CHANDEIGNE

nous présentera un beau livre publié par ses soins en octobre dernier :  Le Voyage des plantes & les Grandes Découvertesde José E. Mendes Ferrão.

voyagedesplantes.jpg

Traduit du portugais par Xavier de Castro

(alias Michel Chandeigne).

Nous vous proposons une soirée douce, en compagnie de l’éditeur Michel Chandeigne, dont les récits fascinants vous feront voyager, tout autour du monde, sur les traces de nos fruits et de nos légumes…

 

Dès les XVe et XVIe siècles, sur les navires portugais et – dans une moindre mesure espagnols, presque toutes les plantes vivrières ont plus ou moins rapidement changé de continent, mondialisant les habitudes alimentaires et les pratiques agricoles dans toutes les zones tropicales de la planète, et bien sûr en Europe.

« Cet ouvrage évoque les voyages, souvent précoces, de soixante-neuf de ces plantes consommées aujourd’hui partout dans le monde. Accompagné d’une très riche iconographie, il rappelle les conditions de leur découverte, cite leurs premières descriptions, les dates et les aventures parfois étonnantes de leur diffusion. »

(Quatrième de couverture.)



José Eduardo Mendès Ferrão, né en 1928, a été professeur de l’Instituto Superior de Agronomia de Lisbonne et directeur de recherches à l’Instituto de Investigação Científica e Tropical.

À propos de Claude Lévi-Strauss : rencontre

avec

EMMANUELLE LOYER


mardi 15 décembre 2015  à 18 h 30

pour sa biographie de  Claude Lévi-Strauss

lévistrauss.jpg


(éditions Flammarion, septembre 2015)

PRIX FEMINA ESSAI 2015



    Comment écrire l’histoire d’une vie faite de bifurcations comme celle de Lévi-Strauss (1908-2009), qui dérive de la philosophie à l’ethnologie lorsqu’il embarque pour le Brésil en 1935 ?
    Nourrie des archives personnelles de Claude Lévi-Strauss déposées à la Bibliothèque nationale de France en 2007, servie par un esprit de synthèse et de contextualisation, cette vaste biographie relève le défi et plonge le lecteur dans le récit d’une vie palpitante. Récit picaresque d’abord, d’un jeune savant chez les Indiens découvrant les accords de Munich dans un journal au fin fond de l’Amazonie. Récit philosophique ensuite, sur l’ébauche de la méthode structuraliste appelée à révolutionner l’anthropologie. Récit proustien, enfin : celui d’un ethnologue toujours décalé par rapport à son temps, en proie à ce qu’il nomme son « donquichottisme », soit « le désir obsédant de retrouver le passé dans le présent ».
    Mais ce contretemps perpétuel a sa contrepartie : « Plus Lévi-Strauss vieillit, plus il devient actuel », écrit sa biographe Emmanuelle Loyer.


Emmanuelle Loyer est professeur au Centre d’Histoire de Sciences-Po Paris, spécialiste d’histoire intellectuelle et culturelle. Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages, notamment Paris à New-York. Intellectuels et artistes français en exil, 1940-1947 (Grasset, 2005).