Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 11 janvier 2018

Souvenirs entomologiques d’une dessinatrice

La librairie l’Autre Rive accueille

 

Sylvie Bessard

samedi 20 janvier 2018

à partir de 15 h

 

pour une séance de dédicaces qui s’adresse aux enfants, et à tous les amateurs de ces drames minuscules et fascinants qui se jouent dans le huis-clos d’un jardin.

 

 

bestioles.jpgBestioles, récemment paru aux éditions Milan, associe plusieurs récits de Jean-Henri Fabre, tirés de ses Souvenirs entomologiques (1879-1907), à des images réalisées par Sylvie Bessard dans le but de mettre ce grand texte à la portée des jeunes lecteurs. Non seulement le dessin illustre le texte, mais il s’y incorpore, le décompose en séquences et parfois, comme dans une bande dessinée, se substitue à lui, sans jamais le trahir. Sylvie Bessard fait alterner les dessins au trait (qui lui permettent de décomposer une action) et les images en couleurs (qui, en bichromie ou en trichromie, présentent un enchevêtrement d’actions simultanées). Par ce moyen, ainsi que par diverses trouvailles de mise en scène graphique qui relancent notre curiosité à chaque double page, Sylvie Bessard accompagne les étonnements et les émerveillements de Jean-Henri Fabre et nous aide à comprendre sa méthode scientifique. Et, ce qui ne gâte rien, nous reconnaissons dans ses images la ferveur d’une passion authentique pour la vie des insectes.

 

 

Sylvie Bessard et Jean-Henri Fabre, Bestioles : Bousier glouton, mante religieuse assassine, fourmi ravisseuse et autres souvenirs entomologiques. Éditions Milan, 33 x 27 cm, 76 pages. 19,90 €.

 

vendredi, 05 janvier 2018

Rencontre

Votre librairie vous souhaite une heureuse année 2018 et vous invite à une rencontre avec

ÉTIENNE LESOURD

 

pour sa traduction de

L’Agonie de la Révolution :

Mes deux années en Russie (1920-1921) 

Éditions les Nuits rouges

 

d’Emma Goldman

 

jeudi 18 janvier 2018  à 18 h 30.

                        

 

egoldman.jpgExpulsée des États-Unis à la fin de 1919 en compagnie d’Alexandre Berkman, Emma Goldman, anarchiste déjà célèbre, débarque en Russie où elle espère prendre sa part dans la construction d’une société nouvelle.

Parlant russe et jouissant d’une certaine liberté de circulation, elle peut voir sans intermédiaires ce que la plupart des autres visiteurs de l’époque ne voient pas, ne peuvent pas ou ne veulent pas voir. Mais petit à petit, son enthousiasme cède la place au scepticisme puis à la désillusion : les signes de corruption du nouveau régime, qu’elle découvre tout au long de ses voyages dans le pays, et ses rencontres avec les dirigeants et les militants du parti au pouvoir achèvent de la convaincre. Elle assiste à la mise en place de la dictature sur le prolétariat, de tout un système qui allait très vite devenir le totalitarisme stalinien, à l’exception du culte de la personnalité, dont Lénine ne voulait pas pour lui.

Ce livre dépeint les gens qu’elle croise pendant ces deux années : partisans du régime, opposants, anarchistes, mencheviks, juifs persécutés. Il apporte aussi l’un des premiers témoignages directs sur deux moments essentiels de cette période : la Makhnovtchina et la Commune de Cronstadt. Ce dernier évènement confirme que la terreur n’est pas provisoire et que le but des bolchéviks est de se maintenir au pouvoir par tous les moyens.

jeudi, 02 novembre 2017

Cinquante ans de poésie française

Votre librairie vous invite à une rencontre et à un dialogue avec

Yves di Manno

(poète, essayiste, directeur de la collection Poésie chez Flammarion)

et Isabelle Garron

(critique littéraire et poète)

jeudi 9 novembre 2017  à  18 h 30

à propos de leur anthologie

Un nouveau monde : poésies en France 1960-2010.

 

nouveau-monde.jpgdi-manno.jpgig.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Un nouveau monde propose pour la première fois un large panorama des écritures de poésie qui sont advenues en France depuis 1960, en tenant compte de leur remarquable diversité. Conçu comme une anthologie regroupant plus d’une centaine d’auteurs qui nous sont présentés par des notices détaillées, l’ouvrage offre aussi un récit chronologique retraçant les moments forts de cette histoire demeurée pour une grande part invisible. Les auteurs majeurs de la période – Roubaud, Tortel, Gaspar, Stéfan, Rossi, Noël, Bénézet, Hocquard, Venaille, Fourcade… – côtoient ici des figures plus discrètes : Collobert, Messagier, Bailly, Cholodenko, Savitzkaya, Ch’Vavar (et bien d’autres). La poésie a profondément changé de registre durant la seconde moitié du XXe siècle. Isabelle Garron et Yves di Manno décrivent les courants et les communautés plurielles qui ont façonné le monde nouveau de la poésie contemporaine.

(Éditions Flammarion, 2017, collection Mille & Une pages, 1526 p., 39 €.)

mercredi, 07 juin 2017

Dédicace

karinemaincentJeanEtienneFrebourg.jpgNe manquez pas la venue de

KARINE MAINCENT

pour une séance de dédicaces

samedi 10 juin 2017

de 15 h à 18 h.

 

La collection « Histoire d’objet » permet aux enfants de mieux explorer le monde qui les entoure, à travers l’histoire d’un objet familier et apparemment banal.vélos.jpg Ce livre, écrit par Fleur Daugey et illustré par Karine Maincent, raconte la manière dont a été inventé, modifié, puis diversement utilisé, un moyen de locomotion connu de tous : le vélo.

 

Vélos est illustré comme un album et se lit comme une histoire. Pour enfants à partir de cinq ou six ans. Éditions Kilowatt, 2017, collection Histoire d’objet (12,90 €).

 

*

 

Karine Maincent, jeune illustratrice nancéienne, s’était fait connaître du public en 2009 en publiant aux éditions de la Fondation Zinsou l’album Petit-Pays (souvenez-vous, c’était ici : Conte et dédicaces…).

samedi, 13 mai 2017

Poètes d’aujourd’hui

L’ Autre Rive, partenaire du festival POEMA et des « périphéries » du Marché de la Poésie, vous propose de rencontrer :

________

Vendredi 19 mai 2017  à  18 h 30

Laura Vazquez  et  Jacques Ancet

________

Laura Vazquez (auteur de La Main de la main, aux éditions Cheyne, et de Oui, aux éditions Plaine Page) dialoguera avec Jacques Ancet (auteur de nombreux recueils de poèmes, parus aux éditions Érès, Æncrages & Co, Lettres Vives, Caractères, l’Idée Bleue, Tarabuste, Arfuyen et quelques autres). Jacques Ancet et Laura Vazquez sont aussi traducteurs de littérature espagnole et sud-américaine. Deux générations d’écriture, un même engagement au service de la poésie.

___

________

Samedi 20 mai 2017  à  16 h

David  Dumortier

 

pour une lecture-spectacle destinée aux enfants

dans notre rayon jeunesse.

________

David Dumortier vient de publier 52 petits mensonges et autres vérités (illustré par Évelyne Mary). Il est l’auteur de plus de vingt livres, publiés par Rue du Monde, Cheyne, Motus et le Dilettante.

___

________

Samedi 20 mai 2017  à  18 h 30

O l i v i e r  B r u n

fondateur et directeur des éditions LA DRAGONNE,

Édith Azam  et  Antoine Mouton

poètes

________

En présence d’Olivier Brun et de deux de ses auteurs, nous fêterons les vingt ans de LA DRAGONNE.

Les derniers livres d’Édith Azam, Caméra et On sait l’autre, sont parus aux éditions P.O.L. Elle a publié aux éditions la Dragonne, en 2013, Vous l’appellerez : Rivière (avec des peintures d’Elice Meng).

Antoine Mouton a fait paraître Le Metteur en scène polonais (éditions Christian Bourgois) et Chômage monstre (éditions de la Contre Allée). Il a publié aux éditions la Dragonne, en 2011, Où vont ceux qui s’en vont ?, mélange de récits, de contes et de poèmes, associant fragments et collages.

*

POEMA, festival conventionné par la Région Grand Est pour la période 2016-2018, est soutenu par le Centre national du Livre, la DRAC Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, le Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, la Ville de Metz, la Ville de Nancy.

Équipe de coordination : Sandrine Gironde et Franck Doyen.

mardi, 02 mai 2017

Signature

laurencegillot.jpgLAURENCE GILLOT

vient de réaliser, avec l’illustratrice Lucile Placin, un album-CD consacré à Vivaldi et à Arcimboldo. Pour le dédicacer, elle sera à l’Autre Rive

samedi 6 mai 2017     de 14 h 30 à 16 h 30.

 

Antonio, le clown violoniste, s’est blessé lors d’un spectacle. Alité dans sa roulotte, il continue d’aller de village en village et de ville en ville avec le cirque « Quatre-Saisons », tandis que ses amis, qui ressemblent aux créatures d’Arcimboldo et portent chacun le nom d’une saison, veillent sur sa convalescence.

 

circus.jpg

 

Quatre-Saisons Circus  paraît dans la collection Pont des Arts, coéditée par l’Élan Vert et le réseau Canopé. Le CD qui accompagne le livre contient de larges extraits des Quatre Saisons de Vivaldi et la lecture de l’histoire par un comédien.

 

Laurence Gillot dédicacera aussi ses précédents albums, écrits pour différents illustrateurs : les aventures de Lulu-Grenadine (éditions Nathan, illustrations de Lucie Durbiano), celles de Tim, le petit vétérinaire (éditions Bayard, illustrations de Séverine Cordier), ainsi que ses albums parus aux éditions Milan : Albertus, l’ours du grand large  (illustré par Thibaut Rassat), et Miki, l’ours du Grand Nord  (illustré par Anne Hemstege).

mardi, 04 avril 2017

Dédicace

anaïs_brunet.jpg

samedi, 18 mars 2017

Thoreau à la Tournée des Libraires

En faisant votre tournée des libraires, arrêtez-vous à l’Autre Rive pour assister à un entretien avec

THIERRY GILLYBŒUF

thoreau-rowse.gif  gillyboeuf.jpg

samedi 25 mars 2017

à 18 h 30

 

journal-4.jpg

 

Thierry Gillybœuf, traducteur, nous présentera le nouveau volume du Journal d’Henry David Thoreau, jusqu’alors inédit en français, qu’il a publié aux éditions Finitude. Ce volume 4, qui couvre les années 1846-1850 de la vie de Thoreau, correspond à l’époque où fut écrit La Désobéissance civile.

 

Thierry Gillybœuf est aussi l’auteur de Henry David Thoreau : le célibataire de la nature (biographie parue aux éditions Fayard en 2012) ; et il a composé (pour les éditions du Sandre en 2009) un recueil de toutes les lettres qu’ont échangées Thoreau et Emerson : Henry David Thoreau & Ralph Waldo Emerson, Correspondance-Correspondence ; bilingue (édition établie, traduite, présentée et annotée par Thierry Gillybœuf – ce recueil n’ayant pas son équivalent dans les pays anglo-saxons). À côté de ses traductions d’auteurs anglais, américains et italiens, Thierry Gillybœuf se consacre, comme préfacier et comme essayiste, à l’œuvre de Georges Perros et à celle de Remy de Gourmont.

tournée.jpg

 

 

 

 

 

La Tournée des Libraires, c’est une série d’animations, de rencontres et de dédicaces qui se déroulent le même jour dans toutes les librairies de la ville.

vendredi, 17 mars 2017

Deux poètes et leur éditeur

L’ Autre Rive, partenaire du festival POEMA, accueille

 

A l a i n  B e r s e t

fondateur et directeur des éditions Héros-Limite,

 

Fabienne Raphoz  et  Bénédicte Vilgrain

poètes

________

vendredi 24 mars 2017  à  18 h 30

________

Alain Berset a créé les éditions Héros-Limite en 1994. Sises à Genève, elles publient de la poésie, des romans, des récits, des essais de géographes. Visitez leur site en suivant ce lien :

www.heros-limite.com/

Parallèlement à son œuvre de poète, Fabienne Raphoz dirige depuis 1996, aux côtés de Bertrand Fillaudeau, les éditions José Corti. Son dernier recueil de poèmes, Blanche Baleine, vient de paraître aux éditions Héros-Limite. Les observations, les perceptions et les sensations immédiates s’y lient à des fragments de notre savoir scientifique et encyclopédique sur la nature… en ce début de 21e siècle, où le « sentiment de la nature » ne peut plus être celui des débuts du Romantisme.

Bénédicte Vilgrain, elle aussi poète et éditrice, a fondé avec Bernard Rival, en 1984, les éditions Théâtre Typographique. La « Grammaire tibétaine » qu’elle est en train de composer, montage de préceptes grammaticaux, de proverbes et de contes, paraît depuis 2001 par épisodes chez différents éditeurs. Son chapitre 8, intitulé Ngà, est publié aux éditions Héros-Limite.

Héros-Limite.jpg

mardi, 28 février 2017

Rencontre avec

Marie Treps (c) Emmanuelle Marchadour.jpgMarie Treps

mardi 7 mars 2017

à 18 h 30

 

… pour son nouveau livre : Maudits mots : la fabrique des insultes racistes, paru en janvier aux éditions TohuBohu.

Maudits mots fournit un inventaire détaillé des termes et des expressions produits, au cours de notre histoire, par la xénophobie ordinaire ou par le racisme exacerbé. Marie Treps dissèque les multiples insultes adressées aux Allemands, aux Arabes, aux Asiatiques, aux Espagnols, aux Italiens, aux Juifs, et à bien d’autres groupes ainsi réduits à l’état de stéréotypes, voire déshumanisés. En linguiste et en sémiologue, Marie Treps ausculte tout un lexique qui vise à dégrader, à stigmatiser, à outrager, qui est parfois naïf, faussement affectueux, ou qui se donne une apparence scientifique. L’analyse s’appuie sur des textes anciens et contemporains, dont certains appartiennent à la littérature.

MAUDITS MOTS © TB.jpg

« Révélés au fil des événements qui ont fait notre histoire », écrit Marie Treps dans son introduction, « ces mots en portent la trace indélébile, et l’usage qui en est fait de nos jours semble suggérer que ce mal ancien court toujours et que les procédés utilisés pour exprimer la haine raciste ne changent guère. »

 

 

Après avoir participé à la rédaction du Trésor de la langue française, ce monument de la lexicographie réalisé par le C.N.R.S. de Nancy, Marie Treps a consacré plusieurs essais à notre langue : Le Dico des mots-caresses, en 1997 (éditions du Seuil) ; Les Mots voyageurs, en 2003, puis Les Mots migrateurs, en 2009 (chez le même éditeur) ; et, pour les enfants : Les Mots oiseaux, en 2007, et Lâche pas la patate ! en 2009 (parus l’un et l’autre aux éditions du Sorbier, accompagnés d’illustrations de Gwen Keraval). Récemment, Marie Treps a étudié les surnoms dont sont affublées nos personnalités politiques (La Rançon de la gloire, le Seuil, 2012), puis les préjugés et les locutions que les habitants des autres pays associent à la France et aux Français (Oh là là, ces Français !, paru aux éditions Vuibert, 2015).