Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 18 mars 2017

Thoreau à la Tournée des Libraires

En faisant votre tournée des libraires, arrêtez-vous à l’Autre Rive pour assister à un entretien avec

THIERRY GILLYBŒUF

thoreau-rowse.gif  gillyboeuf.jpg

samedi 25 mars 2017

à 18 h 30

 

journal-4.jpg

 

Thierry Gillybœuf, traducteur, nous présentera le nouveau volume du Journal d’Henry David Thoreau, jusqu’alors inédit en français, qu’il a publié aux éditions Finitude. Ce volume 4, qui couvre les années 1846-1850 de la vie de Thoreau, correspond à l’époque où fut écrit La Désobéissance civile.

 

Thierry Gillybœuf est aussi l’auteur de Henry David Thoreau : le célibataire de la nature (biographie parue aux éditions Fayard en 2012) ; et il a composé (pour les éditions du Sandre en 2009) un recueil de toutes les lettres qu’ont échangées Thoreau et Emerson : Henry David Thoreau & Ralph Waldo Emerson, Correspondance-Correspondence ; bilingue (édition établie, traduite, présentée et annotée par Thierry Gillybœuf – ce recueil n’ayant aucun équivalent dans les pays anglo-saxons). À côté de ses traductions d’auteurs anglais, américains et italiens, il se consacre, comme préfacier et comme essayiste, à l’œuvre de Georges Perros et à celle de Remy de Gourmont.

tournée.jpg

 

 

 

 

 

 

La Tournée des Libraires, c’est une série d’animations, de rencontres et de dédicaces qui se déroulent le même jour dans toutes les librairies de la ville.

vendredi, 17 mars 2017

Deux poètes et leur éditeur

L’ Autre Rive, partenaire du festival POEMA, accueille

 

A l a i n  B e r s e t

fondateur et directeur des éditions Héros-Limite,

 

Fabienne Raphoz  et  Bénédicte Vilgrain

poètes

________

vendredi 24 mars 2017  à  18 h 30

________

Alain Berset a créé les éditions Héros-Limite en 1994. Sises à Genève, elles publient de la poésie, des romans, des récits, des essais de géographes. Visitez leur site en suivant ce lien :

www.heros-limite.com/

Parallèlement à son œuvre de poète, Fabienne Raphoz dirige depuis 1996, aux côtés de Bertrand Fillaudeau, les éditions José Corti. Son dernier recueil de poèmes, Blanche Baleine, vient de paraître aux éditions Héros-Limite. Les observations, les perceptions et les sensations immédiates s’y lient à des fragments de notre savoir scientifique et encyclopédique sur la nature… en ce début de 21e siècle, où le « sentiment de la nature » ne peut plus être celui des débuts du Romantisme.

Bénédicte Vilgrain, elle aussi poète et éditrice, a fondé avec Bernard Rival, en 1984, les éditions Théâtre Typographique. La « Grammaire tibétaine » qu’elle est en train de composer, montage de préceptes grammaticaux, de proverbes et de contes, paraît depuis 2001 par épisodes chez différents éditeurs. Son chapitre 8, intitulé Ngà, est publié aux éditions Héros-Limite.

Héros-Limite.jpg

mardi, 28 février 2017

Rencontre avec

Marie Treps (c) Emmanuelle Marchadour.jpgMarie Treps

mardi 7 mars 2017

à 18 h 30

 

… pour son nouveau livre : Maudits mots : la fabrique des insultes racistes, paru en janvier aux éditions TohuBohu.

Maudits mots fournit un inventaire détaillé des termes et des expressions produits, au cours de notre histoire, par la xénophobie ordinaire ou par le racisme exacerbé. Marie Treps dissèque les multiples insultes adressées aux Allemands, aux Arabes, aux Asiatiques, aux Espagnols, aux Italiens, aux Juifs, et à bien d’autres groupes ainsi réduits à l’état de stéréotypes, voire déshumanisés. En linguiste et en sémiologue, Marie Treps ausculte tout un lexique qui vise à dégrader, à stigmatiser, à outrager, qui est parfois naïf, faussement affectueux, ou qui se donne une apparence scientifique. L’analyse s’appuie sur des textes anciens et contemporains, dont beaucoup appartiennent à la littérature.

MAUDITS MOTS © TB.jpg

« Révélés au fil des événements qui ont fait notre histoire », écrit Marie Treps dans son introduction, « ces mots en portent la trace indélébile, et l’usage qui en est fait de nos jours semble suggérer que ce mal ancien court toujours et que les procédés utilisés pour exprimer la haine raciste ne changent guère. »

 

 

Après avoir participé à la rédaction du Trésor de la langue française, ce monument de la lexicographie réalisé par le C.N.R.S. de Nancy, Marie Treps a consacré plusieurs essais à notre langue : Le Dico des mots-caresses, en 1997 (éditions du Seuil) ; Les Mots voyageurs, en 2003, puis Les Mots migrateurs, en 2009 (chez le même éditeur) ; et, pour les enfants : Les Mots oiseaux, en 2007, et Lâche pas la patate ! en 2009 (parus l’un et l’autre aux éditions du Sorbier, accompagnés d’illustrations de Gwen Keraval). Récemment, Marie Treps a étudié les surnoms dont sont affublés nos personnalités politiques (La Rançon de la gloire, le Seuil, 2012), puis les préjugés et les locutions que les habitants des autres pays associent à la France et aux Français (Oh là là, ces Français !, paru aux éditions Vuibert, 2015).

vendredi, 27 janvier 2017

Rencontre en psychanalyse

L’fierens_âme.jpgÉcole de Nancy pour la psychanalyse et l’Autre Rive

reçoivent

 

CHRISTIAN FIERENS

psychanalyste, membre du Questionnement Psychanalytique et de l’Association freudienne de Belgique (ALI)

 

vendredi 3 février 2017  à 18 h 30

à propos de son livre

L’âme du narcissisme (Presses universitaires du Midi, 2016)

 

Le terme de narcissisme, après avoir été affadi comme une catégorie psychologique ou une pathologie psychiatrique, est aujourd’hui largement médiatisé : les pervers narcissiques, après les manipulateurs, courent les magazines, sinon les rues. Or l’introduction du narcissisme par Freud ne relève aucunement d’une démarche diagnostique mais d’un remaniement de sa théorie de la libido, effectué à partir, notamment, de sa réflexion sur la créativité de Léonard de Vinci et sur le délire des grandeurs du président Schreber. Au delà des clichés, et avec la finesse qui le caractérise, Christian Fierens retrace les phases de ce remaniement, jusqu’à dégager l’âme du narcissisme, ce qui anime le narcissisme. Il nous éclaire ainsi sur les formes dégradées du narcissisme qui se proposent à la clinique contemporaine.

 

L’entretien sera mené par Norbert Bon.

 

Christian Fierens est l’auteur de plusieurs livres : Lecture d’un discours qui ne serait pas du semblant : le Séminaire XVIII de Lacan (éditions EME, 2013) ; Le discours psychanalytique : une deuxième lecture de “L'étourdit” de Lacan (éditions Érès, 2012) ; La relance du phallus : le rêve, la cure, la psychanalyse (Érès, 2008) ; Comment penser la folie ? Essai pour une méthode (Érès, 2005) ; etc.

mercredi, 25 janvier 2017

Rencontre avec quelques éditeurs

Les responsables de quatre maisons d’ édition :

Anne Lima, Anne_Lima.jpgdes éditions Chandeigne ;

 

François Grosso, François_Grosso.jpgdes éditions du Chemin de Fer ;

 

 

 

Christophe_Sedierta.jpgChristophe Sedierta, de la Dernière Goutte ;

 

Valérie Millet, Valérie_Millet.jpgdes éditions du Sonneur

 

seront à l’ Autre Rive

lundi 30 janvier 2017

entre 9 h et midi.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Vous êtes cordialement invités à cette réunion, au cours de laquelle les éditeurs parleront de la manière dont s’est bâti leur catalogue, de leurs nouveautés et de leurs projets.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Pour explorer le catalogue de chacun d’entre eux, suivez les liens :

editionschandeigne.fr/

www.chemindefer.org/

www.ladernieregoutte.fr/

www.editionsdusonneur.com

mercredi, 18 janvier 2017

POEMA à l’Autre Rive

L’ Autre Rive, partenaire du festival POEMA, Écritures Poétiques d’ Aujourd’hui, reçoit

RÉMI  CHECCHETTO

Rémi-Checchetto-©-Michel-Durigneux.gif

mardi 24 janvier 2017

à 18 h 30

________

Fils de mineur, Rémi Checchetto est né dans le Pays-Haut et y a longtemps vécu. Il est l’auteur de poèmes, de narrations inclassables mêlant prose et vers, et d’une dizaine de pièces de théâtre.

________

POEMA s’est associé à la Médiathèque de Meurthe-et-Moselle pour accueillir Rémi Checchetto en tant qu’écrivain en résidence dans notre département. Depuis décembre 2016 et jusqu’à la mi-avril 2017, Rémi Checchetto est présent quinze jours par mois en Meurthe-et-Moselle, afin de développer un projet d’écriture et de rencontrer les habitants.

vendredi, 13 janvier 2017

Rencontre avec S.O.S. Amitié

Sortir_du_silence.jpgIsabelle Epron, présidente de l’association S.O.S. Amitié pour la Meurthe-et-Moselle,

Jean-Pierre Igot, président fédéral de S.O.S. Amitié,

et Yves Mauchard, membre de l’association,

seront à l’Autre Rive

mercredi 18 janvier 2017

à 18 h 30

pour nous présenter

Sortir du silence : l’écoute à S.O.S Amitié  (récemment paru aux éditions Chronique Sociale).

 

    Les quatorze chapitres de ce livre, qui ont été écrits par des membres actuels ou anciens de S.O.S Amitié, évoquent les différentes facettes de ce service d’aide, son histoire, ses fondements éthiques forgés et consolidés au fil des années, et aussi la manière dont est organisée la vie interne de ce grand corps de plus de 1600 membres répartis sur l’ensemble du territoire national.
    La rédaction de l’ouvrage a été pensée en vue de le rendre abordable par tous. Il intéressera le grand public, les différents acteurs de l’aide en santé et de l’aide sociale, ainsi que les chercheurs et les étudiants qui travaillent dans ce domaine.

    « J’ai beaucoup appris en lisant ce livre », écrit André Comte-Sponville dans sa préface, « et d’abord sur ce qui en fait l’objet principal : cette écoute si particulière, à la fois bénévole et normée (elle a ses règles, ses techniques, sa déontologie), qui n’est ni une conversation (les échanges, sans être forcément à sens unique, y sont clairement asymétriques : l’un est là pour parler, l’autre pour entendre), ni une thérapie (l’écoutant n’est ni médecin ni psy, l’appelant peut très bien ne souffrir d’aucune maladie), et qui n’en est que plus précieuse, que plus irremplaçable parfois, par cette parole qu’elle suscite et rend possible, qu’elle accepte et comprend, qu’elle respecte et accueille. »

 

Visitez le site de S.O.S. Amitié Nancy-Lorraine en allant sur www.sosamitiesudlorraine.fr

mardi, 29 novembre 2016

Signature-dédicace

Lefred-Thouron et Diego Aranega

canard.jpg

 

dédicaceront

 

Le Canard enchaîné 100 ans  (éditions du Seuil)

 

 

vendredi 2 décembre 2016

 

à partir de 18 h 30

 

samedi, 19 novembre 2016

Rencontre avec ces jeunes poètes

… qui font la revue nancéienne

REVU

« la revue de poésie snob et élitiste »

revu1.jpg      revu2.jpg

vendredi 25 novembre 2016

à 18 h 30

---------

Présentation de la revue et lecture de poèmes par

Mathieu Olmedo

Théo Maurice

Franck Doyen

---------

Cette lecture sera suivie d’un apéritif.

---------

REVU n° 2. Trottoir, la ville à nos pieds

PARUTION : SEPTEMBRE 2016

​Pour ce deuxième numéro, l’équipe de la rédaction vous propose d’arpenter la ville le nez en l’air, les sens en éveil, parfois le poing levé. De la cité vécue, imaginée, au renouvellement du « penser » urbain par le travail de l’œil et de la langue, Trottoir, la ville à nos pieds offre un spectre large de créations poétiques et artistiques.

C’est aussi l’occasion de découvrir une nouvelle rubrique, la Relâche, porte ouverte à de nouveaux horizons, du rap à la poésie sonore, du jeu sur la langue au poème érotique.

Rencontre avec une absolue franchise

La librairie reçoit 

Emmanuel Venet

mercredi 23 novembre 2016

à 18 h 30

pour son roman

Marcher droit, tourner en rond

(éditions Verdier, 2016)

 

« Je ne comprendrai jamais pourquoi, lors des cérémonies de funérailles, on essaie de nous faire croire qu’il y a une vie après la mort et que le défunt n’avait, de son vivant, que des qualités. »

Ainsi débute le roman d’Emmanuel Venet, savoureux monologue intérieur d’un narrateur atteint du syndrome d’Asperger.marcher_droit.jpg

L’homme qui se livre ici aime la vérité, la transparence, le scrabble, la logique, les catastrophes aériennes et Sophie Sylvestre, une camarade de lycée jamais revue depuis trente ans. Farouche ennemi des compromis dont s’accommode la socialité ordinaire, il souffre, aux funérailles de sa grand-mère, d’entendre l’officiante exagérer les vertus de la défunte. Parallèlement, il rêve de vivre avec Sophie Sylvestre un amour sans nuages ni faux-semblants, et d’écrire un Traité de criminologie domestique. Par chance, il aime aussi la solitude.

On avait déjà découvert chez Emmanuel Venet, psychiatre de profession, un art de l’humour tout en demi-teintes, avec son premier roman Rien. Sens de l’humour largement réemployé ici, au service de l’histoire d’un homme qui ne cesse de buter contre les écueils de son idéal de transparence.

Emmanuel Venet, psychiatre, a publié précédemment : Portrait de Fleuve (éditions Gallimard, collection Le Chemin, 1991) ; Précis de médecine imaginaire (éditions Verdier, 2005) ; Ferdière, psychiatre d’Antonin Artaud (Verdier, 2006) ; Rien (Verdier, 2013). Lauréat en 2006 du prix du Style.