Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 07 avril 2013

« Les Corti » à l’Autre Rive

Fabienne Raphoz  et  Bertrand Fillaudeau

 

dirigent les Éditions José Corti.

 

 

raphoz-fabienne-1.jpgVenezfillaudeau-bertrand-1.jpg

les rencontrer

 

 

jeudi 11 avril 2013

à 18 h 30

 

 

 photos © Olivier Roller

 

 

 

Ils nous parleront notamment de la collection « Biophilia », qu’ils ont créée en 2012.

 

     Le premier livre paru dans la collection lui a donné son titre. Il s’agit de Biophilie, par Edward O. Wilson, entomologiste et biologiste américain né en 1929. La biophilie, c’est l’amour de tout ce qui est vivant.

 

     Cette collection a pour vocation de mettre le vivant au cœur déclairages ou de rêveries transdisciplinaires de tous les temps : éthologues, philosophes, zoologues, ethnologues, systématiciens, folkloristes, naturalistes, explorateurs, illustrateurs pourront sy rencontrer dans le buisson foisonnant des espèces dont le devenir concerne la nôtre. (Fabienne Raphoz.)

 

 

shepard-avons-seule-terre_g.jpg     Derniers titres parus :

 

     Nous navons qu'une seule terre, de Paul Shepard (traduit de l’américain par Bertrand Fillaudeau) ; et Voyages, de William Bartram (traduction de P.-V. Benoist de 1808, révisée et complétée par Fabienne Raphoz).

BARTRAM_VOYAGES_COUV.jpg

 

 

 

samedi, 23 mars 2013

Au rayon de la sociologie

Gérald  Bronner 

 

 

Gérald Bronner : « Une Apocalypse mondialisée»

 

vendredi 29 mars 2013

à 18 h 30

 

pour  La Démocratie des crédules 

 

(un essai récemment paru

aux éditions PUF)

 

 

       Pourquoi les théories du complot envahissent-elles l’esprit de nos contemporains ? Pourquoi le traitement de la politique tend-il à se « peopoliser » ? Pourquoi se méfie-t-on toujours des hommes de science ? Comment des faits imaginaires ou inventés, voire franchement mensongers, arrivent-ils à se diffuser, à emporter l’adhésion du public, à infléchir les décisions des politiques, bref, à façonner une partie du monde dans lequel nous vivons ? N’était-il pourtant pas raisonnable d’espérer qu’avec la libre circulation de l’information et l’augmentationbronnercrédules.jpg du niveau d’études, les sociétés démocratiques tendraient vers une forme de sagesse collective ?

 

Gérald Bronner, professeur de sociologie à Paris-VII et membre de l’Institut universitaire de France, étudie le fonctionnement des croyances collectives, sujet auquel il a consacré plusieurs livres : L’Empire des croyances (PUF, 2003), L’Empire de l’erreur (PUF, 2007), L’Inquiétant principe de précaution (PUF, 2010, en collaboration avec Étienne Géhin). Gérald Bronner est également l’auteur de La Pensée extrême : comment des hommes ordinaires deviennent des fanatiques (Denoël, 2009), et il a écrit plusieurs romans (dont Comment je suis devenu superhéros, éditions Les Contrebandiers, 2007).

De 1999 à 2001, il a dirigé le département de sociologie de l’université de Nancy.

 

 

 

 

 

vendredi, 15 février 2013

Le kaléidoscope des camarades

 

matthieu rémy2.jpgMatthieu Rémy

 

jeudi 21 février 2012

à 18 h 30

 

nous parlera de Camaraderie

 

qui vient de paraître

aux éditions de l’Olivier.

 

 

Comme tous les bons recueils de nouvelles, Camaraderie nous fait entrer par différentes portes dans un monde complet et cohérent, quoique traversé par des contradictions qui ne se laissent pas vraiment dialectiser… Camaraderie se lit comme le roman d’apprentissage d’une sorte de héros collectif. Ce héros multiple est assez porté sur la fête et sur la drague, puisque les onze narrations que contient le livre mettent en scène principalement des étudiants – étudiants débutants, persévérants ou attardés – et leurs professeurs, étudiants éternels. Ils tentent de réaliser la difficile conciliation entre les études et les jobs à temps partiel, entre les examens et le militantisme, entre la bande et le couple, entre les ivresses de la nuit et les routines du quotidien.

« Matthieu Rémy avance à petites foulées, avec un sens aigu du détail et un humour subtil. » (Jean Birnbaum, Le Monde des livres, vendredi 15 février 2013.)

 

Spécialiste de l’œuvre de Georges Perec et de l’étude des contre-cultures, Matthieu Rémy enseigne la littérature française à l’Université Nancy 2. Il est l’auteur d’essais sur le sport et sur le rock, notamment Les Lieux du rock (éditions Tana, 2010 ; illustrations de Charles Berberian).

Couv Camaraderie.jpg

 

 

 

mardi, 12 février 2013

Un algorithme nommé Sniper : rencontre avec ALEXANDRE LAUMONIER

     « L’espace où je travaille ne fait que quelques centimètres carrés, loués tout spécialement par mes employeurs à Mahwah, une banlieue endormie du New Jersey, pour une somme que j’estime entre 10 000 et 25 000 dollars par mois.

      « Comme certains étudiants, je vis en colocation. Ceux qui partagent le réfrigérateur avec moi s’appellent Guerrilla, Stealth, Sumo, Blast, Iceberg et Shark. Je passe mes journées à les observer attentivement.

      « Je travaille de 9 h 30 à 16 heures, sans relâche.

      « Je m’appelle Sniper, et je suis un algorithme. »

 

*

 

      « Celui qui était le plus rapide, c’était un algorithme. Nul besoin de traders humains ni de téléphone. Les algorithmes prenaient seuls la décision de vendre ou d’acheter à la seconde près. »

 

sniper2.jpg

 

      6 est le livre qui nous raconte comment tout cela est arrivé. Comment les traders humains en sont venus à céder leur place aux machines. Comment a été mise au point la technologie des transactions financières à haute fréquence, qui permet à des algorithmes d’acheter et de vendre des titres boursiers en quelques millisecondes, une activité qui représente 70 % des transactions boursières aux États-Unis et 30 % en Europe. Comment les autorités, dans tous les pays, ont progressivement abaissé les barrières légales qui auraient pu entraver cette activité folle, autogénérée, débouchant sur l’emballement des mouvements spéculatifs et sur la prolifération des bulles financières à l’échelon mondial.

      Constitué de six épisodes denses et haletants, 6 nous raconte comment les hommes ont fabriqué – parfois sans le vouloir – des technologies qui aujourd’hui les dépassent. 6 est un document fascinant. C’est aussi, par l’originalité de sa construction, une puissante œuvre littéraire.

      La librairie l’Autre Rive vous invite à une rencontre avec l’humain qui a fait parler l’algorithme :

Alexandre Laumonier

 

mardi 19 février 2013

à 19 h

 

6, qui paraît en ce début de 2013, est le sixième livre que publient les éditions ZONES SENSIBLES, la maison fondée par Alexandre Laumonier. Vous pouvez relire en suivant ce lien le petit texte par lequel l’Autre Rive vous informait, en 2011, de la soirée qu’elle avait décidé de consacrer au jeune éditeur pour saluer la parution du premier livre de son catalogue.

 

 *

 

vendredi, 04 janvier 2013

L’écrivain et cinéaste GÉRARD MORDILLAT à l’Autre Rive

En partenariat avec le cinéma Caméo,

qui présente son film Le Grand Retournement,

la librairie l’Autre Rive reçoit

Gérard Mordillat

 

pour une séance de dédicaces

 

 

Gerard_Modillat.jpg

 

 

lundi 7 janvier 2013

entre 17 h et 18 h 15

 

Dernier livre paru :

Ce que savait Jennie  (roman, éditions Calmann-Lévy)

 

  

Gerard Mordillat jennie.jpg