Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Soirée anniversaire des éditions Verdier | Page d'accueil | Rencontre »

vendredi, 01 février 2019

Rencontre

gil-j.jpgavec  Gil Jouanard

jeudi 7 février 2019  à  18 h 30

à propos de son récit
Celui qui dut courir après les mots,
récemment paru aux éditions Phébus.

 

À huit ans, à l’approche du divorce de ses parents, l’enfant taciturne et contemplatif qu’il était se mit tout à coup à parler. Mais ce ne furent pas ses mots propres qui franchirent ses lèvres, plutôt ceux de Zorro, de Tarzan, de Buffalo Bill : les héros de ses livres préférés. À l’adolescence, c’est l’amour qui servit de révélateur à sa timidité et à sa sensibilité. L’amour mais aussi la chanson, qui transforma sa voix autant que son rapport aux autres. Avec Celui qui dut courir après les mots, Gil Jouanard nous offre un livre inclassable, qui présente une série de variations sur les mots, l’écriture et l’art de se dire. Se fondant sur quelques épisodes de sa jeunesse et de son enfance, il nous raconte comment le langage structure notre rapport au monde.

Gil Jouanard, découvert en ses jeunes années par René Char, a semé sur son chemin des textes très divers, écrits dans une prose poétique de la plus haute simplicité. Soit une quarantaine de livres, publiés chez différents éditeurs, surtout Verdier, Fata Morgana et Phébus. Celui qui dut courir après les mots forme, avec Un nomade casanier (2003) et Les Roses blanches (2016), une sorte de trilogie autobiographique.

nomade-casanier.jpg   roses-blanches.jpg   courir-après-les-mots.jpg

Écrire un commentaire