Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L’Autre Rive accueille | Page d'accueil | Rencontre »

vendredi, 28 novembre 2014

Rencontre

Lydie Salvayre

lauréate du prix Goncourt 2014

 

pour son roman

salvayre.jpg

(éditions du Seuil, septembre 2014)

 

sera à l’Autre Rive

mardi 2 décembre

 

16 h 30 - 17 h 30 : séance de dédicaces

18 h : entretien

 

 

Ce livre mêle la voix de Montse, mère de la narratrice, qui raconte son été 1936 en Espagne, soixante-quinze ans plus tard, en buvant un verre d’anisette avec sa fille, et la voix de Georges Bernanos, écrivain monarchiste, admirateur de Drumont et compagnon de Maurras.

    Tandis que l’écrivain catholique, révulsé par les agissements de ses anciens amis, dépeint les atrocités de la nuit franquiste, Montse dépeint l’émerveillement d’une révolution libertaire.

    De l’un à l’autre, Salvayre fait le lien, corps et âmes, jusqu’à porter sur ses épaules tout le monde à la fois. D’un même mouvement, elle se laisse envahir par la prose envoûtante de Bernanos et s’abandonne aussi à la langue de sa propre mère, mélange si singulier de français et d’espagnol. Entre ces deux paroles d’exilés qu’à l’origine tout semble opposer, le sexe, la langue, la classe, les idées, Lydie Salvayre crée une solidarité vitale. Pour cela elle s’en remet à cet esprit d’insoumission que Bernanos nommait l’esprit d’enfance.

    Avec sensibilité et insolence, elle proclame sa fidélité au langage de la jeunesse et démontre que cette langue, qui n’a rien à voir avec l’âge, relève d’abord de l’obstination, de l’héroïsme et de la grâce.

 

Les commentaires sont fermés.