Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Rencontre avec | Page d'accueil | Découvrez le site des Librairies Sorcières »

vendredi, 31 octobre 2014

Rencontre et débat

Gérald  Bronner 

 

 

GBronner.jpgvendredi

7 novembre 2014

à 18 h 30

 

pour son essai

 

La Planète des hommes : réenchanter

le risque

(éditions PUF)

 

 

      

« Quelle mouche a piqué nos contemporains ?… Ils ont le sentiment d’être menacés par les ondes, la radioactivité, par leur assiette même, devant laquelle ils se souhaitent bonne chance plutôt que bon appétit. En un mot, certains discours ont fait de nous des hypocondriaques permanents à peine étonnés que surgisse une nouvelle alerte sanitaire, fatalistes face aux scénarios de fin du monde qui sont devenus les narrations dominantes de notre avenir commun.

« Dans cette idéologie de la peur et de la précaution mortifère, les promoteurs de l’“heuristique de la peur” (Hans Jonas) commettent une erreur qui pourrait être fatale à l’humanité en tentant de mettre sous contrôle le moindre de nos gestes. Il est donc impératif de construire une nouvelle histoire de notre avenir commun, de réenchanter le risque, pas seulement pour sortir d’un climat morose, mais pour notre survie même. »

(Quatrième de couverture.)

 

 

Gérald Bronner nous met en garde contre ceux qu’il appelle les précautionnistes : « La prudence introduite comme norme de l’action peut conduire à une forme d’interruption de toute l’histoire. »

 

 

Gérald Bronner, professeur de sociologie à Paris-Diderot et membre de l’Institut universitaire de France, étudie le fonctionnement des croyances collectives, sujet auquel il a consacré plusieurs livres : L’Empire des croyances (PUF, 2003), L’Empire de l’erreur (PUF, 2007), L’Inquiétant principe de précaution (PUF, 2010, en collaboration avec Étienne Géhin) et La Démocratie des crédules (PUF, 2013). Gérald Bronner est également l’auteur de La Pensée extrême : comment des hommes ordinaires deviennent des fanatiques (Denoël, 2009), et il a écrit plusieurs romans (dont Comment je suis devenu superhéros, éditions des Contrebandiers, 2007).

planètebronner.jpg

Les commentaires sont fermés.